google-site-verification: google3b0f6b87bd3e76dc.html

Historique de l'Ardèche - Exposition en ligne de Florent Mur artiste peintre

Aller au contenu

Menu principal :

Historique de l'Ardèche

Le Lieu



EN CHANTIER

 
Aperçu historique de l'Ardèche


  De la Préhistoire à la période contemporaine, en passant par l’époque gallo-romaine, le Moyen-âge ou la Renaissance, l’Ardèche témoigne d’un riche passé.



Un passé marqué par les traces de grands hommes, ceux qui nous ont offert le fabuleux trésor de la grotte de Chauvet, ceux qui ont fait avancer le progrès, comme les frères Mongolfier, et tous les autres qui ont fait que l’Ardèche nous conduit aujourd’hui à travers un grand et beau voyage dans le temps.

La Préhistoire


-340 000 ans à -90 000 ans av. JC
l'homo Erectus fait son apparition en Ardèche.

                                                                    



-90 000 ans à -30 000 ans av. JC traces de l'homme de Neandertal le long du Rhône et dans le Bas Vivarais.

                                                             



-40 000 ans à -9000 av. JC l'homme de Cro-Magnon prend refuge dans les grottes le long des Gorges de l'Ardèche et de ces affluents ainsi que le long du Rhône.


La Grotte de Chauvet


-32 000 ans av. JC l'Ardèche atteste de son occupation préhistorique par la fabuleuse découverte en 1994 de la grotte de Chauvet où des images peintes en noir et rouge représentant des chevaux, rhinocéros, lions.

                                                      



Vers la fin du Paléolithique Supérieure l'expression artistique change. Après l'art animalier vient l'expressions schématiques.


A partir de -9 000 ans av. JC les habitants de l'Ardèche doivent faire face à un écosystème plus difficile et deviennent d'habiles archers.

                                         



Le Néolithique en Ardèche


-5 500 ans à -2 000 ans av. JC arrivé des premières communautés paysanne. Élévation de monuments Mégalithique, Dolmens et Menhirs, dont l'Ardèche peux se targuer d'en comptés le plus grand nombres en France, près de 600.

                                     



La Protohistoire en Ardèche


-2 000 ans à -125 ans av. JC parmi les tributs Gauloises le peuple des Helviens marquera fortement le pays Ardéchois. Nombreuses Pièces de bronze découverte en Ardèche.




L'Ardèche gallo-romaine


-125 ans av. JC à 500 ans après JC les Romains occupent l'Ardèche et toute la partit méridionale de la France, des Alpes jusqu'au Pyrénées orientale dont le Pays des Helviens est compris au nord de cette Province. Vers 325 ap. JC Alba La Romaine devient le siège d'un évêché où l'on peux aujourd'hui voir les vestiges d'une ville entièrement abandonné au V ème siècle.

                   



le Règne de Charlemagne


L’Ardèche, sous le règne de Charlemagne, est répartit en contés Carolingiens. De L’Eyrieux à l’Ardèche, Le Conté du Vivarais, sous tutelle ecclésiastique de Viviers le pays des Vans sous celui d’Uzès entre L’Eyrieux et le Doux à celui Valentinois et enfin au nord du Doux à Vienne.



L'Ardèche du Moyen-Âge


Le Vivarais médiéval est relativement prospère, grâce à la production agricole et artisanale… Création de nombreuses foires et marchés qui participent alors à l’essor des cités d’Annonay, Tournon, Saint Agrève, Désaigne, Privas, Aubenas, l’Argentière, Joyeuse, Les Vans ou Viviers qui donnent naissance à un petit noyau de familles bourgeoises.




Du temps de la guerre de cent ans


Du temps de la guerre de cent ans, Le Vivarais souffre des conséquences de la longueur du conflit. Au trouble politique succédent l'épidémie de peste noire, puis les pillages des bandes armées qui parcourent et ravagent le pays. Les villes alors, consolident leur murs d'enceinte et les villages se fortifient. Finalement, après un impot royal servant à poursuivre la guerre, les troupes royales et barons locaux finissent par avoir raison de ces rébellions.

                          



Au temps des guerres de religion


Au temps des guerres de religion, l’Ardèche et en particulier Privas, en tant qu’agglomération protestante d’environ 2000 âmes, est marqués par le terrible siège de 1929. Juchée sur son éperon étroit qui s’allonge d’Ouest en Est, Privas est défendu d’un côté par le Mont Toulon et de l’autre par les vallées encaissées qui entourent Le Petit Tournon. Cependant, avec le siècle des lumières le temps du redressement s’ouvre. Privas, après avoir été transformée en champ de ruines se relève doucement, car entravé par des mesures restrictives, après l’assaut des troupes royal et la fin du pouvoir Huguenot, elle renoue avec une certaine prospérité.


Gravure d'Abraham Bosse sur le siège de Privas



Sous le règne du Roi Soleil (1643/1715)


Sous le règne de Louis XIV, c’est une politique autoritaire qui y règne, dont le but est de discipliner le pays. Son despotisme s’étant jusqu’aux idées, révoquant l’édit de Nantes (1685) et utilisant des procédés tel que les Dragonnades*, dont les protestants ardéchois n’échapperont pas.


*On logeait les Dragons chez les protestants à leurs frais et les soldats saccageaient, violaient, torturaient et obtenaient ainsi des abjurations des Protestants envers leur religion. Il s’en suivra un exil massif des Protestants ou pour d’autres, des vies cachées hors d’atteinte des tortionnaires, comme par exemple les fameuses grottes de La Jobernie ou d’autres lieux connus en Ardèche.


La Révolution française 1789


Le retard pris par la France dans les secteurs agricole, industriel et technologique, pousse la France à la révolution. Même si en Ardèche les usines à soie sont en plein rendement à chaque point d’eau, l’effondrement économique dut aux facteurs ci-dessus énoncés et aussi lié à la surpopulation et à l’éveil intellectuel. A Annonais, les frères Montgolfier, peux de temps avant la révolution, font briller l’Ardèche avec tout particulièrement l’invention du premier Ballon à Aire Chaud ou Mongolfière en 1783.




Sous Napoléon Bonaparte


Après dix années de luttes et d’échecs politique, la France de Robespierre tombe entre les mains d’un seul homme, un général corse, Bonaparte. Il ensuivra quinze années de guerres et fait 1 700 000 victimes et une Europe en ruine. Le département ardéchois est alors délimité et portera le non de la plus grande rivière qui le traverse, l’Ardèche.




Du XIX au XXI siècles.


C’est justement sous Napoléon III que les deux ponts qui relient Le Petit Tournon à l’ouest et à l’est sont construis. L’Ardèche connaîtra alors, durant la II République, puis sous Le Second Empire et enfin sous la III République de nombreux Gouverneur ou Chefs d’Etat. Le mot Nationalisme est définitivement ancré dans le cœur des Ardéchois. Fini le temps de la Royauté, des Contés et des Duchés, on est Ardéchois mais surtout Français. En 1901 la Laïcité touche tout les département Français et de très nombreuse écoles Laïc font leurs apparitions en Ardèche. Puis quelques années plus tard l’Ardèche traversera La Grande Guerre et sont lot de mort, puis la deusième guerre mondial qui causera la chute de la III République.

Et nous voici, après ce bref aperçue historique de l’Ardèche, arrivé au XXI et c’est non sans peine, que l’Ardèche, c’est villes et c’est villages auront traversé le temps. Aujourd’hui Le Petit Tournon reste, malgré sont long périple historique, un des plus ancien village d’Ardèche mais aussi l’un des plus beau et où l’on peux trouver encore de très ancien vestige Gaullois.

A bientôt sur cette page avec un peu plus de détailles historique de l’Ardèche !

 
Retourner au contenu | Retourner au menu